Livraison offerte en France Métropolitaine | Satisfait ou remboursé pendant 30 jours

Caféine

Favorise l’énergie, la concentration et la cognition

À retenir

  • Réduit la somnolence, la sensation de fatigue et augmente la vigilance.
  • La consommation régulière de caféine améliorerait la fonction cognitive.

Effets sur la fonction cognitive

Augmente la concentration

C’est bien connu, la caféine, substance psychoactive la plus répandue dans le monde, permet de se maintenir éveillé et d’augmenter la concentration. Elle est notamment efficace lorsque l’on a tendance à manquer de sommeil ou dans les moments de baisse d’attention au cours de la journée.1 Mais la caféine est bien plus qu’un simple excitant et améliore également la fonction cognitive des individus en pleine forme.2

formule scientifique de la caféine

Améliore les performances mentales

De nombreuses études ont en effet démontré les bénéfices de cette substance sur les performances mentales. Une étude menée sur 70 personnes a par exemple démontré que les individus ayant pris de la caféine obtiennent un meilleur temps de réaction pour les tâches physiques et mentales, une plus grande vigilance et une capacité accrue d’encodage de l’information que ceux qui n’en avaient pas consommé.3 Une autre étude impliquant 48 participants a démontré que la prise de caféine (250mg) améliore l’attention, mais aussi la nervosité et la pression sanguine. Néanmoins, les participants ont constaté que l’augmentation de la pression sanguine est annulée lorsqu’elle est combinée à la théanine (200mg).4

Améliore l’humeur

Au-delà des bénéfices sur l’attention, la caféine agirait également sur l’humeur. C’est notamment ce qui a été mis en avant par une étude menée sur 60 volontaires en bonne santé : les participants à cette étude ayant consommé 100mg de caféine ont obtenu des scores auto-déclarés de clarté d’esprit, d’énergie, d’humeur et de calme plus élevés que les autres participants.5

 

Les synergies entre la Caféine & la L-Théanine

La caféine et la L-théanine ont des effets synergiques sur la cognition, ce qui signifie qu’ensemble elles produisent des effets cognitifs qui n’existent pas lorsque l’une est utilisé sans l’autre.

Ainsi, la L-Théanine a la particularité d’annuler la nervosité et l’irritabilité que la caféine peut provoquer, tout en maximisant son effet positif sur la vigilance et l’attention.6

 

Effets indésirables

On entend souvent que la caféine augmente l’anxiété ou la nervosité. D’après Smith A., cette supposition serait à nuancer comme il le conclut dans son étude parue en 2002 : « la littérature suggère que des doses extrêmement élevées de caféine peuvent augmenter l’anxiété, mais cela est rarement le cas en prenant des doses normales de caféine ».7

On note aussi que la consommation de doses importantes de caféine tard le soir augmente le temps nécessaire chez certaines personnes pour s’endormir. Les effets de doses plus faibles varient, mais les études montrent qu’il n’y a pas assez de preuves pour suggérer que la santé est influencée négativement par les perturbations du sommeil provoquées par la caféine. Cependant, il a récemment été démontré que la consommation de caféine tard le soir, et ce sur le long terme, retarde le rythme circadien, décalant l’horloge biologique interne.7

 

Références scientifiques

  1. Johnson, L. C., Spinweber, C. L., & Gomez, S. A. (1990). Benzodiazepines and caffeine: effect on daytime sleepiness, performance, and mood. Psychopharmacology (Berl), 101(2), 160-167.
  2. Warburton, D. M. (1995). Effects of caffeine on cognition and mood without caffeine abstinence. Psychopharmacology (Berl), 119(1), 66-70.
  3. Smith, A. P., Christopher, G., & Sutherland, D. (2013). Acute effects of caffeine on attention: a comparison of non-consumers and withdrawn consumers. J Psychopharmacol, 27(1), 77-83. doi:10.1177/0269881112460112
  4. Rogers, P. J., Smith, J. E., Heatherley, S. V., & Pleydell-Pearce, C. W. (2008). Time for tea: mood, blood pressure and cognitive performance effects of caffeine and theanine administered alone and together. Psychopharmacology (Berl), 195(4), 569-577. doi:10.1007/s00213-007-0938-1
  5. Leathwood, P. D., & Pollet, P. (1982). Diet-induced mood changes in normal populations. J Psychiatr Res, 17(2), 147-154.
  6. Owen GN., Parnell H., De Bruin EA., Rycroft JA. (2008).The combined effects of L-theanine and caffeine on cognitive performance and mood., 11(4),193-198.
  7. Smith, A. (2002). Effects of caffeine on human behavior. Food Chem Toxicol, 40(9), 1243-1255.
Mise à jour…
  • Votre panier est vide.